Accueil » Mali : internet n’est pas que les réseaux sociaux

internet
internet Pixabay image

Mali : internet n’est pas que les réseaux sociaux

Sharing is caring!

Pour un pays en développement comme le Mali, internet reste une aubaine pour le développement socio-économique et culturel. Avec les nombreuses potentialités et usages qu’il offre, pour travailler, apprendre, s’informer, partager… il reste indispensable et efficace. Malheureusement pour beaucoup d’internautes maliens, le web se limite aux réseaux sociaux.

Les réseaux-sociaux

Difficile d’avoir des données statistiques récentes, sur les internautes et l’utilisation des réseaux sociaux au Mali. Selon le journal du net en (2011) on estimait à 316 790 internautes.

Être sur Internet, signifie avoir un compte sur un réseau social, oui malgré toutes les possibilités qu’offrent le web, la jeunesse malienne connectée est friande des réseaux-sociaux, ils y consacrent la majeure partie de leur temps de connexion. Surement parce que les réseaux sociaux facilitent la communication, permettent d’avoir de nouvelles connaissances, de partager des médias, s’exprimer librement s’informer, draguer…

Et plus important, c’est un monde virtuel qui permet d’augmenter son sentiment d’importance à travers les retours des amis à ses publications. Les publications sont généralement, des images révélant nos beaux jours, une quête de reconnaissance, de valorisation de soi, un monde où les « J’aime » conforte le narcissisme.

Malheureusement le web reste pour beaucoup un passe-temps, un jeu. 

réseaux-sociaux
réseaux-sociaux
Pixabay image

Une école virtuelle, libre et pratique 

L’éducation à travers internet

Mais internet n’est pas que ludique, surtout pour un pays en voie de développement, où l’éducation scolaire laisse à désirer. Internet peut aider à combler les lacunes de notre système éducatif en mettant à disposition des apprenants des cours en ligne, bibliothèques virtuelles etc. Internet réduira les coûts de l’éducation et la rende accessible aux démunis, et même dans les recoins du pays.

Les MOOC (massive online open course) aide à développer des compétences, apprendre librement et à son rythme et selon notre domaine de prédilection, plus besoin de voyager pour un autre pays. Tout cela à moindre coût ou même gratuitement. des plateformes comme: Le MOOC Francophone.

Internet outil de consolidation de la démocratie

 internet renforce la politique

Internet est un excellent canon de sensibilisation, d’éveil de conscience citoyenne, de promotion des valeurs démocratiques, culturelles et éthiques.

Renforcement de la redevabilité, transparence dans la gestion du pays par exemple à travers l’ouverture des données publiques (Open Data) les dépenses, les recettes, le budget de l’Etat, on favorise le contrôle citoyen de l’action gouvernementale.

E-gouvernement ou une administration connectée, réduit les dépenses de l’Etat. Rend le service public rapide et efficace et transparent. Par exemple les Visio conférences limiteraient les déplacements longs et onéreux.

Le web booste l’économie crée de l’emploi 

internet accroît l’économie

Internet est un tremplin pour la croissance économique. C’est un secteur qui peut créer des emplois et absorber le nombre recrudescent de jeunes chômeurs. Avec les technologies ils apporteront des solutions innovantes, écologiques aux besoins de la population tout en créant de la richesse. On a déjà des exemples : E-commerce avec Sani-fere ; E-médecine avec Doctix, ou des applications comme Bamako taxi, sont des cas de réussite.

Ludique et éducatif le web est le monde des possibles, utilisé à bon escient il apporte une amélioration substantielle du cadre de vie.

Sharing is caring!

Un commentaire

  1. Tu as parfaitement touché au coeur du sujet. Aucune Nation ne peut se passer du net pour booster son économie, il reste un moyen d’apprentissage, Donc, il assure un développement individuel et collectif, mais le problème est que, trop attaché aux nets, On devient un ami du virtuel, On oublie l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.