Accueil » Internet respecte-t-il l’environnement ?

internet
Ineternet Pixabay Image CC

Internet respecte-t-il l’environnement ?

Tant elle est évidente, il serait vain de vous parler de l’importance de l’internet. Selon les estimations de l’ONU, plus de 9 milliards de personnes seront connectés d’ici 2035. Mais l’utilisation de l’internet n’est pas sans danger pour l’environnement, et ses impacts loin d’être anodins.

internet et l'environnement
Internet Pixabay Image CC

Pour l’accès et l’utilisation du net, il faut des infrastructures et des machines (ordinateurs, smartphones, tablettes, serveurs, data centers…) dont la création et la mise marche nécessite une quantité énorme d’énergie et de ressources fossiles.

Les servers et data centers nous permettent de stocker, traiter, et rendre accessible les données sur Internet 24h/24. Ces centrales vont de pair avec d’importants systèmes de refroidissement. Ce qui a pour effet de décupler leurs consommations d’énergie.

La consommation d’énergies fossiles crée des gaz à effet de serre, ce qui entraîne une détérioration de la couche d’ozone. 

Consommation vorace d’énergie

Server
Server Pixabay Image CC

Un data center consomme en moyenne en une journée autant que 30 000 habitants de type foyers européens. Pourtant, il y aurait 4081 data centers dans le monde.

Selon le rapport de Clicking Clean publié en janvier 2017, Internet représentait 7 % de la consommation d’électricité mondiale. Ce pourcentage est du aux utilisateurs à 47%, aux réseaux à 28% et aux data centers à 25% (source greenIT.fr Erse.net).

Internet représente 1037 Twh d’électricité, soit l’énergie annuelle de 40 centrales nucléaires, ce qui équivaut à 609 millions de tonnes de gaz à effet de serre, ou encore l’équivalent de tous les vols civils mondiaux par an. Une utilisation individuelle d’internet par an correspond à la consommation de 3 000 litres d’eau et émet 200 kg de gaz à effet de serre.

Internet nécessite des ressources minières importantes, en plus de la consommation d’énergie.

Les matériaux informatiques

La fabrication des matériels informatiques eux aussi ont un apport dans l’augmentation du niveau des gaz à effet de serre. La fabrication d’un ordinateur nécessite 1,8 tonnes de ressources (240 kg d’énergie fossiles, 22 kg de produits chimiques et 500 litres d’eau) ( source: ecoacteurs site d’information sur l’éco-responsabilité).

En 2010, il y avait 1,3 milliard d’ordinateurs dans le monde et le chiffre continue d’augmenter de façon exponentielle. En plus des téléphones, tablettes et autres objets connectés. 4 000 tonnes de déchets d’équipement électriques et électroniques sont produits chaque heure au niveau mondial.

Les données démontrent l’urgence des mesures à prendre, et des bons comportements à adopter.

Internet
Internet Pixabay Image CC

Tous pour un internet écologique

Nous pouvons réduire l’impact environnementale de l’internet, en choisissant des matériaux écologiques. Il faut aussi recycler nos appareils informatiques désuets. Se connecter utilement, éteindre nos appareils après utilisation, pour réduire notre consommation d’énergie. Inciter les fournisseurs d’internet, les hébergeurs et les data centers à migrer vers les énergies renouvelables.

Chacun de nos mails, de nos publications sur les réseaux sociaux…  ont des incidences sur l’environnement. Soyons des internautes écoresponsables.

Sources des données statistiques :

La plateforme de l’engagement RSE et développement durable
ecoacteurs
Huffington Post
Consoglobe

 

2 commentaires

  1. Bonjour Ousmane, et merci de te faire l’écho de mes préoccupations.
    Parmi les comportements qui contribuent à diminuer les nuisances, il y a celui qui consiste à ne charger des photos ou des vidéos qu’en cas d’absolue nécessité. En effet, ce sont elles qui sont les plus gourmandes en espace disque sur les serveurs.
    Je me suis fait une règle d’utiliser des image et/ou vidéos qui sont déjà sur internet, en incorporant dans mes posts (FB ou Twitter) seulement le lien vers le fichier concerné.
    Par ailleurs, pour mes amis en Afrique, je voudrais dire : profitez un maximum de ce que l’internet et les réseaux ont à offrir. Laissez les pays soi-disant développés se débrouiller avec les nuisances qu’ils ont eux-même créés ! Les serveurs sont en grande majorité situés chez eux après tout !
    Restez toutefois conscients de la servitude que les réseaux impliquent : fichage, cession des droits sur les contenus, manipulations commerciales et politiques. Utilisez les fenêtres de navigation privée, les bloqueurs de publicités, les moteurs de recherche qui ne vous traquent pas (comme Lilo ou Qwant). Livrez le moins possible de contenus intimes.
    N’oubliez jamais que ce que vous publiez ne sera plus jamais oublié, et pourrait vous nuire même des années plus tard.
    Sur internet rien ne disparait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.