Accueil » Hamadar : voyage au cœur de l’actualité culturelle du Sahel

Hamadar : voyage au cœur de l’actualité culturelle du Sahel

Hamadar une aventure culturelle qui traverse le désert. Du Mali au Niger, en passant par tous les pays du Sahel, elle est la plateforme qui magnifie et informe sur les talents artistiques, la diversité, la richesse, la beauté des cultures et des traditions sahéliennes.

Journaliste, photographe et blogueur, Georges Attino est un jeune malien talentueux, affable et dynamique. Son sourire est généreux et contagieux. Il est l’initiateur de Hamadar, un projet ambitieux d’information et de valorisation de la culture et des arts du Sahel. Ce projet participe à la déconstruction des nombreux stéréotypes qui existent sur la région, tout en donnant une véritable impulsion à l’économie.

Georges Attino
Attino Photo : G Attino

Que signifie Hamadar ?

« Hamadar » signifie « désert » dans la langue haoussa, une des langues les plus parlées au Sahel. Je cherchais un nom représentatif et original dans une des langues locales des pays du Sahel. J’en ai parlé avec une amie, Lucrèce Gandigbe, et nous avons choisi « Hamadar » parce qu’il traduit ce que tous ces pays ont en commun.

Initiative ambitieuse et grandiose, comment est née Hamadar ?

L’idée est née d’un constat, d’un besoin de défaire les stéréotypes qui enlaidissent le visage du Sahel. A l’occasion de mes voyages en Europe j’ai pu discuter avec un ami qui devait partir visiter le Mali et je me suis rendu compte que de nombreuses personnes avaient des appréhensions et des réticences. Ces peurs, ces inquiétudes, n’étaient pas sans fondements, mais malheureusement certaines personnes n’entendent que des mauvaises nouvelles sur le Mali et sur toute cette zone sahélienne. Il est inconcevable de croire que les 90 millions d’âmes qui vivent au Sahel vivent chaque jour la peur au ventre, au son des bombes et des attaques terroristes, et dans la misère.

L’objectif de Hamadar est donc de montrer que le Sahel n’est pas une immense étendue désertique instable et hostile.

Les peuples qui vivent dans le Sahel cohabitent et partagent l’art, la musique, le théâtre, ainsi que les riches traditions ancestrales. Hamadar veut mettre en avant ce mode de vie, faire connaître les cultures sahéliennes et sahariennes.

Est-ce que la culture peut répondre aux défis des pays du Sahel ?

A elle seule, la culture ne résoudra pas les crises que traversent les pays du Sahel, mais d’un autre côté, sans elle, aucune solution n’est viable. La culture est le meilleur rempart contre l’obscurantisme et la violence.

Ce n’est pas pour rien que  les terroristes se sont attaqués aux éléments fondamentaux de l’identité des populations lorsque le Mali était sous occupation : la musique, les mausolées… Ils ont interdits des festivals culturels alors que ces festivals étaient des moyens de transmission des traditions et qu’ils jouaient un rôle important dans l’économie de certaines villes comme, par exemple, Essakane. Les terroristes veulent effacer l’identité existante du peuple malien pour en façonner une autre, une identité  qu’ils imaginent et qui correspond à leur volonté, à leurs idéaux.

Est-ce qu’internet peut jouer un rôle dans la sauvegarde et la vulgarisation de la culture ?

J’en suis convaincu. Non seulement internet mais aussi tous les médias ! Ils doivent informer et transmettre, et ainsi être des outils de sauvegarde et de vulgarisation de notre culture.

Le bloggeur malien feu Boukary Konate a montré la voie. Il travaillait sur une application pour la sauvegarde et l’archivage des pratiques culturelles du Mali profond. De telles initiatives doivent être encouragées, soutenues, pour permettre aux jeunes de connaître leur histoire, leur identité. Pour nous prémunir des gouffres de l’oubli de notre passé et de nos traditions.

Mais la culture ne peut pas être un vecteur de construction identitaire si les jeunes ne la connaissent pas et ne la consomment pas ! La culture accessible à tous, c’est un chantier aussi important que la défense et l’armée d’un pays.

Comment voyez-vous l’avenir de Hamadar ?

Nous sommes une équipe très réduite de bénévoles à travailler pour Hamadar. Je souhaite partager le projet avec d’autres personnes qui veulent s’impliquer. Nous voulons être un grand média et avoir des correspondants dans tous les pays du Sahel. À long terme le projet de Hamadar est de devenir une web TV, 100% culture Sahel, pour amener les gens à la découverte de cette région culturellement et humainement extrêmement riche.

Pour visiter Hamadar cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.