Accueil » #SaveFleuveNiger

Fleuve Niger
Bamako dessèchement du Fleuve Niger Photo: Makaveli

#SaveFleuveNiger

Sensibles aux signes avant-coureurs du dessèchement du fleuve Niger, les internautes maliens tous azimuts se liguent pour attirer l’attention des politiques, des organisations traitant des questions environnementales ainsi que les populations sur l’urgence des mesures et des actions à entreprendre, pour sauver le fleuve Niger.

Les hommes et les cultures arborant ce fleuve mythique se sont renforcés autour de lui, les échanges tant commerciaux que culturels aussi. Sur 4185 km, par sa générosité il arrose les champs pour l’agriculture, désaltère les populations, nourrit par ses poissons, produit de l’énergie à travers des barrages hydroélectriques, facilite le transport, relie et réunit les régions.

Fleuve Niger Photo: Makaveli

Ces dernières années au Mali nous sommes témoins de vagues de chaleur sans précédent, les faibles précipitations, et le manque d’eau potable dans différentes régions. Les maliens constatent amèrement d’année en année, la sécheresse hâtive du fleuve Niger allant du Niger au Djoliba dans le sud du Mali.

Le fleuve a déjà atteint un taux de pollution record, son nid sert de dépotoirs d’ordures, tout au long des eaux usées sans aucun traitement préalable y sont déversées. La coupe abusive des arbres précipite son dessèchement et son ensablement.

fleuve Niger
Pollution Fleuve Niger, Photo: D Albert

Si des organisations et des bonnes volontés agissent pour la sauvegarde de ce trésor nourricier les résultats sont peu concluants et l’état du fleuve qui se meurt d’année en année menaçant d’entrainer dans son déclin tout une civilisation, une histoire, un pays.

Fleuve Niger , Bamako, Photo : Makaveli

Loin d’être un simple mouvement virtuel, dénonciateur, et tonitruant que sur la toile. Conscient que les coups de hashtags ne suffiront pas pour arriver à bout de cette lutte, le mouvement #SaveFleuveNiger s’engage à mener des actions de terrains. Des rencontres avec les autorités politiques, des séances d’information avec la population, et des activités de reboisement marqueront les actions à poser. Déjà une pétition est lancée en ligne que vous pouvez signez ici

Cette pétition vise à sensibiliser le maximum de Maliens, d’Africains, de citoyens du monde entier sur l’urgence de sauver le fleuve Niger à travers #SaveFleuveNiger.

La perte du fleuve Niger sera le début du déclin de ces cultures. Comme on dit en langue touareg « Amane Imane », l’eau c’est la vie.

La situation est critique mais remédiable, n’attendons pas pour agir, rejoignez-nous. En synergie nous pouvons œuvrer pour préserver et protéger notre bien le plus précieux, notre environnement. Nous le devons à nous-même, pour ce que nous voulons léguer à nos enfants et petits-enfants, pour le Mali, l’Afrique et le Monde.

Amane Imane #SaveFleuveNiger.

Dia Sacko, Ousmane Makaveli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.