Accueil » En finir avec les coupures d’électricité au Mali, oui c’est possible

Electricité Mali
Electricité Mali

En finir avec les coupures d’électricité au Mali, oui c’est possible

Il n’y a pas ce Malien qui est satisfait des services d’EDM SA (Energie du Mali), le principal fournisseur d’électricité du pays. Les délestages* couplés au coût élevé de l’électricité ainsi que la couverture qui ne s’étend qu’aux grandes villes harassent les citoyens, ralentissent l’émergence économique, technologique et industrielle. D’où l’appellation « Énergie du Mal ». Mais il y a une solution pour assurer l’accès à l’électricité sans coupure à tous les maliens.

Une entreprise qui fonctionne à perte

L’Etat malien est le principal actionnaire d’ EDM, chaque année il injecte des milliards de francs CFA afin d’assurer son fonctionnement, pourtant la boîte ne réalise pas de bénéfices. L’EDM est toujours incapable de produire suffisamment d’électricité pour répondre aux besoins croissants de sa clientèle, en plus des 60 000 nouveaux demandeurs d’énergie chaque année. Sans les subventions du gouvernement les factures d’électricité seront hors de portée de la bourse du citoyen.

Depuis des années, l’entreprise semble s’enfoncer inextricablement dans un bourbier. Elle produit de l’électricité avec seulement du pétrole importé, ce qui a une incidence sur le coût de l’électricité. La corruption au sein d’EDM, le vol d’électricité par les citoyens et le gaspillage dans les services publics et les camps militaires, la vétusté et l’insuffisance des centrales thermiques font de l’électricité une denrée rare du Mali. Alors que la démographie galopante, l’urbanisation effrénée et la révolution technologique rendent le pays énergivore.

La fin des délestages, l’énergie pour tous

Afin d’en finir avec les délestages, une transition progressive vers l’énergie solaire me semble indispensable. L’EDM, à défaut de fournir directement de l’électricité, doit doter ses clients en kits solaires (panneaux solaire, batteries). Les clients, au lieu de payer les factures d’électricité, remboursent les frais de payement d’installation et d’entretien des kits. Le montant sera échelonné sur une période donnée, et à la fin du remboursement, les clients deviennent propriétaires.

Le coût de l’électricité au Mali est cher et fluctuant. Mais avec un tel système chaque famille pourra contrôler sa consommation en électricité et ainsi faire des économies. Chaque foyer pourra en bénéficier car le payement sera flexible.

Avec ce système, où les foyers sont autonomes en énergie, l’EDM pourra ainsi consacrer la plupart de sa production aux usines et augmenter son chiffre d’affaire avec la réduction de sa dépendance au pétrole.

Objectiver un tel projet permet de réaliser une transition vers les énergies vertes, donc de préserver l’environnement. Aussi d’assurer l’accès à l’électricité à tous, tout en favorisant la croissance économique.

L’exemple de M Kopa au Kenya

N’allez pas dire qu’un tel projet est impossible ou demande des sommes astronomiques. Une startup kényane « M Kopa » a réussi à connecter 500 000 maisons à l’électricité en six ans seulement. Le secret de M Kopa est de fournir le kit solaire avec un mode de payement simple et flexible par téléphone pour les populations rurales.

Nous pouvons sortir du noir

La startup malienne Yeelen Solar depuis 2016 s’est fixée comme mission d’aider les zones rurales à accéder à électricité, grâce au solaire. Elle propose, elle aussi des kits adaptés aux besoins de consommation des foyers. La preuve que la transition vers l’énergie solaire est déjà en marche et reste une solution viable et écologique.

Si au Kenya une startup arrive à fournir de l’électricité a 500 000 maisons imaginons ce que peut faire un Etat, une grande entreprise. Oui, nous pouvons sortir du noir, assurer l’électricité à tous les Maliens, il nous suffit de regarder vers le ciel.

*Le délestage électrique consiste à supprimer l’alimentation d’un groupe d’appareils ou de clients afin d’éviter la saturation de l’alimentation électrique.