4 bonnes raisons de rester chez soi, si vous êtes au Mali

Étiquettes
À ce jour le Mali comptabilise zéro cas d’infection au coronavirus, mais mieux vaut prévenir que guérir. Alors voici quatre bonnes raisons pour vous de respecter les mesures barrières.

De la détection de la maladie

Le plus difficile dans le traitement d’une maladie est l’établissement d’un bon diagnostic. Avec l’état critique de nos hôpitaux et centres de santé, il y a de fortes chances que nos toubibs n’arrivent même pas à déceler si vous êtes positifs ou pas au coronavirus. Il se peut que des cas existent au Mali et que nous ne le sachions pas.

De la contagion et de la propagation

D’abord sachez qu’un malien malade ne va pas toujours à l’hôpital, sauf en cas de grave complication. La plupart d’entre nous ici pratique l’automédication avec des médicaments traditionnels, et se fie aux conseils des charlatans. De nombreux corona-sceptiques ne croient pas au coronavirus ou plutôt le voient comme un complot de l’Occident. Bref, il y a des milliers de personnes qui respecteront pas les consignes de sécurité.

Leur ignorance ou négligence est un terrain propice à la propagation rapide du virus. Ils pourront potentiellement vous contaminer. Faites attention à vous. Certains sous-estiment la dangerosité de la maladie, pensent qu’on peut le soigner avec de l’ail ou le citron ou même un bain de soleil. Ce sont des suicidaires éloignez vous d’eux, restez chez-vous.

De la prise en charge médicale

Soyons honnêtes : le Mali ne peut pas convenablement assurer la prise en charge médicale d’un grand nombre de personnes infectées. Nous n’avons ni les compétences ni les matériaux médicaux. Regardez le nombre de morts dans les pays développés malgré le dispositif médical. Maintenant, imaginez le nombre de décès possible dans un pays avec une couverture sanitaire déchirée.

Du laxisme dans les mesures prises par l’État

Vous savez, nous avons un État qui courbe l’échine devant les leaders, pardon, dealers religieux. Les regroupements pour les prières collectives ne sont pas interdits, les élections ne sont pas annulées. À noter tout de même que le Mali vient de fermer ses frontières avec les pays où il y a des cas avérés de contamination.

Alors il ne tient plus qu’à vous de sauver des vies, la vôtre et celle des autres. En ces temps troubles, il n’y a que votre sens élevé de civisme et du patriotisme qui peut se dresser comme un rempart contre le coronavirus au Mali. Renseignez-vous sur les consignes de prévention et respectez-les.

Partagez

Auteur·e

makaveli

Commentaires

Shassa
Répondre

Le deuxième point me rappelle une conversation la dernière fois dans la sotrama. Des femmes qui disent "Ni ye toubabou bana de ye. Ni te se ka malien minai" qui peut se traduire " cette maladie est des blancs, un malien ne peut contracté ".
Et bien évidemment, c'est ce laxisme qui va nous exterminer ici si seulement nous ne respectons pas les consignes

Mireille Kameni
Répondre

Merci pour ce billet. On doit conscientiser au maximum nos frères En Afrique sur cette maladie. Beaucoup ne croiront pas avant d’avoir vu ou avant que quelqu’un proche de leur entourage et suffisamment sérieux ,n’affirme avoir vu de ses yeux. maximum de partage.