Mali : Les internautes disent non pour le référendum du 19 juillet

Le projet de modification de la constitution de 1991 adopté par l’assemblée nationale et qui sera soumis au référendum le 9 Juillet 2017 au Mali. Fait des vagues sur les réseaux-sociaux et cela pour diverses raisons.

Un sondage auprès d’une soixantaine d’internautes

source: LeBonCitoyen 

sondage référendum mali
sondage référendum mali

Une volonté de changement injustifiée 

Un des grands pèches du gouvernement est de vouloir faire un référendum sans informer l’opinion public nationale sur les tenants et aboutissements de la nouvelle constitution. Surtout que citoyen lambda ignore ce qu’est un sénat ? on ne voit pas le besoin de reformer surtout que des institutions telle que l’Assemblée Nationale vote des lois sans pour autant consulter sa population. Il y a plutôt besoin de respecter les principes démocratiques déjà établit.

référendum au mali
référendum au mali

Accord de paix de Bamako

Dans le document de l’accord de paix et de réconciliation nationale signé par l’Etat malien et les groupes armés, le Mali s’est engagé à créer un sénat page :6 Chapitre lll

Les bruits au tour de la révision constitutionnelle, démontrent bien que les malien n’ont pas compris, ni accepter les accords de paix.

 L’article 118 de la constitution

Interdit tout révision de la constitution quand l’intégrité du territoire est menacée, avec les attaques intermittentes au nord du pays, l’absence de l’armée, et de certaines autorités de l’Etat, démontrent à suffisance que l’intégrité du pays n’est point effective

Les maliens trouvent que le moment n’est point propice pour modifier une constitution lorsque la stabilité ne règne pas dans tout le pays.

Un sénat superflu

A quoi sert un sénat a part qu’à accroître les dépenses de l’Etat, ou créer des postes de récompenses pour les amis du Président 1/3 de sénateur seront nommés par le Président lui-même.

Le Président au super pouvoir

En plus de nommer 1/3 des sénateurs selon l’ARTICLE 92 Alinéa I La nomination du président de la cour constitutionnelle se fera par le Président de la république. Ce qui porterai un coup à notre démocratie, car en contradiction avec le principe de la séparation des pouvoirs. Pourtant en démocratie le pouvoir législatif et judiciaire doivent avoir leur indépendance a l’égards de l’exécutif.

En attendant le jour fatidique le non semble emporter le référendum.

Partagez

Auteur

makaveli

Commentaires